Dobson fait maison

Aller en bas

Dobson fait maison Empty Dobson fait maison

Message par Hightom le Lun 29 Oct - 8:34

Salut à tous,
J’envisage la construction d’un Dobson et je me demande si certains d’entres vous se sont déjà lancés dans cette aventure ? Je cherche des conseils, des idées et éventuellement à essayer une « bête » de ce genre !
On peut aussi envisager une collaboration et se faire des ateliers à plusieurs, si ça vous dit.
Merci d’avance
Tom

Hightom

Messages : 4
Date d'inscription : 13/08/2016
Age : 42
Localisation : Laon

http://www.theaspirators.com

Revenir en haut Aller en bas

Dobson fait maison Empty Re: Dobson fait maison

Message par Olivier le Dim 24 Nov - 21:18

Salut,

Il faut voir quel est ton objectif personnel dans la construction. S'il est financier, tu ne t'y retrouveras pas forcément. Fabriquer ses miroirs suppose un investissement matériel qui pour une seule réalisation, avec en plus le coût élevé de la métallisation, revient largement au même prix que d'acheter des miroirs tout faits. Et acheter des miroirs tout faits revient presque au même prix qu'un dobson.

J'ai un livre sur la construction de télescope. Ils conseillent quand même de se faire la main sur la réalisation de petits miroirs avant de se lancer dans des gros diamètres.
Après, il y a toute la partie mécanique du dobson, mais étant nul en bricolage, j'aurais bien du mal à t'aider.

Pour ce qui est des essais, je suis allé à la montagne de Lure pour tester le ciel de montagne au printemps dernier. Météo de merde (1 nuit et demie dégagée en 15 jours), mais j'ai quand même pu me faire une idée plus précise des choses en visuel. Au C8, un meilleur ciel apporte bien un meilleur contraste, mais on reste limité par le diamètre. Même sur M51, on n'est pas bien sûr de savoir dans quel sens elle tourne...

Heureusement, la seule très belle nuit a été celle où des spécialistes sont venus avec leurs dobson de 600, 635 et 740mm. Et là... Shocked ça dépasse l'entendement. Avec un grossissement d'un tiers de diamètre dans un Ethos 100°, les galaxies remplissent tout le champ, on voit clairement les bras spiraux, et pas que sur M51. Au 740mm, on perçoit la structure propre de chaque galaxie, ce n'est pas juste une tâche floue au milieu. Même M101 en diminuant le grossissement et en prenant un peu plus son temps laisse voir son tourbillon en visuel, au 740mm. Quant à M82 au 600mm... autant de lumière ça s'appelle du planétaire ! C'est presque comme en photo CCD avec une pose vite faite (un peu moins détaillé quand même) et largement supérieur à la photo argentique. Sur les nébuleuses planétaires, avec des grossissements de 1000 à 1500 fois, c'est là aussi un carnage. Le clown ou l'oeil de chat présentent des détails de structure qui rappellent les photos, avec un peu de couleur (couleur au singulier pas contre). Mais même avec une pollution lumineuse artificielle limitée à un quart du fond de ciel (SQM=21,64) le fond de ciel reste loin d'être noir. Du coup le filtre OIII a toute sa place même là-bas. On a même fini la nuit sur les piliers de la création (M16) qu'on arrivait à voir dans le 740mm avec un filtre OIII.

Après, entre 600 et 740mm, la différence de prix ne se justifie pas forcément. Le 600mm tient presque la comparaison au niveau des détails, même si on sent un peu plus de signal sur le 740mm. Et avec un rapport d'ouverture de 3,0 la mise au point du 740 demande un sacré coup de main. La grosse différence elle est en passant de 200 à 600, où on n'a pas l'impression d'avoir multiplié le diamètre par 3, mais plutôt par 20.
Bien sûr ce sont des dobson GoTo, suivre à la main depuis un escabeau à de tels grossissements serait mission impossible.

Olivier

Messages : 154
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 39
Localisation : Reims, rue Raphael

http://www.astro52.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum