[CROA] rally astro du 6 septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[CROA] rally astro du 6 septembre

Message par Benjamin Poupard le Ven 9 Sep - 10:11

Bonjour à tous,

L'invitation avait été lancée quelques jours plus tôt, et nous nous sommes retrouvé nombreux, à Cormicy, le mardi 6, à la nuit tombée. Une forêt d'astronomes et de télescopes : ça fait vraiment plaisir !

Denis avait sorti son C11, j'avais fait prendre l'air à mon 250 (près d’un an qu’il n’avait pas vu les étoiles…), établi un petit programme, et … c’était parti !

Nous avons commencé avec la Lune, en croissant, plutôt basse sur l’horizon. La lumière cendrée était bien visible.

Pas très loin, toujours sur l’ouest, l’appel de Saturne était irrésistible. La planète aux anneaux se couche de plus en plus tôt et tutoie les couches les plus turbulentes de l’atmosphère. Mais le spectacle des anneaux reste intact.

Nous avons ensuite commencé à énumérer le catalogue de Messier, qui nous a conduit autour du Triangle d’été (“Vega, Deneb, Altaïr…”, répété comme un mantra pendant toute cette soirée.)
Nous sommes allé jeter un oeil sur M 13, le grand amas d’Hercule et ses milliers d’étoiles, magnifiquement détaillé au C11, apparaissant comme une brillante boule cotonneuse piquetée d'étoiles dans le Dobson.

Puis de M 13, nous avons glissé vers M 11, un amas ouvert très riche en étoiles, situé dans l’Ecu de Sobieski, un peu en dessous d’Altaïr - on le surnomme "le canard sauvage"; j'y reviendrai un soir Smile

Nous sommes ensuite remontés au coeur du triangle, à la recherche de cadavres d’étoiles - ils ne manquent pas dans ce secteur. Nous avons d’abord croisé M 57, la petite et brillante nébuleuse de la Lyre et sa forme de rond de fumée.

De là, nous avons glissé naturellement vers M 27 (surnommée Dumbell, ou le trognon de pomme, selon l'appétit de l‘instant), autre nébuleuse planétaire, plus large et moins brillante que M 57, mais tout aussi remarquable.

En chemin, nous avons croisé Albiréo, la célèbre étoile double colorée, aux lumières oranges et bleutées. Incontournable !

Nous nous éloignons ensuite du triangle d’été pour nous enfoncer davantage dans le ciel d’automne. Dans Pégase, nous trouvons M 15, amas globulaire d’aspect très différent de l’amas d’Hercule : plus petit, son noyau est également plus marqué.

De Pégase, nous glissons ensuite vers M 31, la célèbre Galaxie d’Andromède. Trop large pour le C11, elle trouve tout juste sa place dans le champ du 250, avec dans son voisinage, M 110, petite galaxie satellite très marquée.

Nous poursuivons notre route vers l’horizon est. Dans Cassiopée, je tombe sur NGC 7789, un amas ouvert peu connu, qui forme un tapis d’étoiles peu brillantes, mais très dense.

Le contraste avec le Double Amas de Persée est évident : ici, les étoiles foisonnent et brillent comme la vitrine d’un joaillier !

Quelques cadavres d’étoiles croiseront notre route : la petite et brillante “blue snowball”, les majestueuses et délicates Dentelles du Cygne...

Notre dernier coup d’oeil de la soirée sera pour la planète Uranus : la brillante bille bleu-vert, encore basse sur l’horizon est, se distingue immédiatement des étoiles environnantes.

Un très belle soirée, donc, et comme j’ai certainement oublié quelques cadavres en chemin, n’hésitez pas à compléter le récit !

Benjamin
avatar
Benjamin Poupard
Admin

Messages : 95
Date d'inscription : 08/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum